Tout d'abord nous remercions tous nos bénévoles pour leurs efforts et leur engagement au cours de l'année. Par rapport aux années précédentes, nous constatons une augmentation des demandes d'aides en provenance de la province et nous nous félicitons de la participation des correspondants bénévoles en région. Ceux-ci ont permis à Aneas de secourir des Néerlandais nécessiteux, hors de la région parisienne.

Bien entendu, nous exprimons également notre gratitude envers nos membres et donateurs grâce à qui notre motivation pour intervenir en faveur de compatriotes en difficulté en France se trouve renforcée.

Nos interventions:
Cette année également, les Néerlandais en situation précaire ont su trouver ANEAS à travers notre site internet, le Consulat et les associations en région.

Quelques exemples

  1. Une néerlandaise âgée se débattait avec des problèmes administratifs et fiscaux. Un bénévole près de son domicile a pu l'assister.
  2. Aneas a pu faciliter la communication entre la famille d'un Néerlandais dans le coma et l'hôpital en vue d'une visite.
  3. Un couple de santé fragile, et dont le mari touché par la maladie d'Alzheimer, a été secouru à la demande du consulat pour résoudre des problèmes d'ordre administratif, notamment en matière de communication avec la Sécurité sociale, le fisc et le Centre d'Action Sociale.
  4. L'épouse d'un mari malade et sous l'emprise de l'alcool a fait appel à nous après la mainmise sur leur maison, suite aux retards dans les mensualités
  5. Un couple vivant dans des conditions déplorables a été conseillé par un bénévole en province, afin de le convaincre que le retour aux Pays-Bas soit la meilleure solution.

En tout, Aneas est intervenu en 2013 dans quelques 25 cas, dont 5 en suivi permanent, 7 dont l'installation en France fut un échec suite à un manque de préparation, d'évaluation et de connaissance d'un avenir en France. 3 cas d'assistance en situation de santé précaire et 10 fois pour faciliter le retour au pays.

Il se dessine une tendance ces derniers temps vers ce genre d'assistance : Beaucoup d'appels émanent de couples ou de solitaires qui en vieillissant rencontrent des problèmes imprévus d'ordre de santé ou financier Le contact avec la famille disparait souvent et même s'il existe, le soutien en matière financière s'avère difficile ou impossible

La crise économique persistant, il est à craindre que dans un proche avenir le nombre de naufragé s s'accroîtra encore.

Rapports avec le Consulat, l'Ambassade, les Associations-Sœurs et FANF
La communication avec le Consulat est excellente. Aneas et le consulat ont pu échanger leurs expériences en matière d'assistance aux Néerlandais en détresse.

La mise à disposition de locaux et l'accueil à l'Ambassade sont très appréciés.

Les contacts avec les associations néerlandaises et avec leur Association FANF se passent bien. Leurs dirigeants bien informés sur les activités d'Aneas n'hésitent pas à diriger les Néerlandais de leur région vers nous en cas de besoin.

Activités du Conseil et de la Commission Sociale.
Au cours de l'année 2013 Conseil et Commission sociale se sont réunis 4 fois et les contacts par e-mail et téléphone ont été très intenses.
Membres du Conseil :
Président d'honneur Jan-Hendrik Kersten
Président Hendrik Klinkert
Viceprésident Pim de Roos (également président de la Commission sociale)
Trésorier Ton Roelofs
Secrétaire Alexandra van der Marken
Membres Mirjam Berg et Catharina Bouvet

Bénévoles/gestion
Il reste difficile de trouver des personnes disponibles pour les interventions et pour la gestion de l'association, d'autant plus qu'avant de leur confier des missions, Aneas doit s'assurer de pouvoir leur faire confiance.

Etant donné l'ancienneté des participants actuels, la recherche de nouveaux candidats sera une priorité en 2014.

Objectif d'Aneas
Les statuts mentionnent comme objet d'Aneas « l'assistance aux Néerlandais en besoin, ainsi que veuves, veufs et descendants de Néerlandais « , même si derniers ont une nationalité différente.

Au sein du Conseil, une délibération au eu lieu à ce sujet comportant notamment les questions suivantes :

  • Jusqu'où doit aller l'aide d'Aneas ?
  • Jusqu'où approfondir la connaissance des dossiers personnels ?
  • Quelle doit être la durée de notre mission ?

Les conclusions les plus importantes :

  • Là où les autorités publiques françaises peuvent intervenir, le rôle d'Aneas se limitera à l'intermédiaire d'une durée la plus courte possible, afin d'éviter les doublures.
  • L'aide financière doit revêtir un caractère de premier dépannage et non pas d'assistance permanente
  • Les problèmes d'ordre juridique exigent l'intervention de spécialistes, l'intervention d'Aneas ne peut que se limiter à trouver l'aide juridictionnelle et si besoin est de prendre en charge le financement.
  • Rendre visite et le suivie des personnes âgées et isolées sans problèmes spécifiques font partie des tâches d'Aneas
  • Situation financière

Les finances de l'association se portent bien. Le rapport annuel accuse un solde négatif de 2635 €, ce qui cependant n'a pas de conséquences pour la situation à court terme, puisque Aneas dispose de liquidités suffisantes.

Les soutiens aux nécessiteux ont augmenté de 514%, se montant à 4 419€ en 2013, 720 € en 2012.
Recherches de nouveaux membres.

Leur nombre est stable. Le montant de cotisations et dons a augmenté légèrement par rapport à 2012. Par suite de déménagements et de décès, il est important de rechercher continuellement de nouveaux membres.

Cette année encore, l'utilité d'Aneas s'est bien démontrée. Aneas a pu secourir des personnes menacées de naufrage. Durant l'année à venir, Aneas continuera énergiquement ce travail utile et nécessaire de sauvetage.

En 2014 Aneas compte commémorer ses 130 années d'existence. Le Conseil se propose de fêter cet événement avec les membres. Des détails seront diffusés après l'été 2014.

Au nom du Conseil,
Hendrik Klinkert, Président.

Copyright 2017 Aneas.fr | Support @ Studio la Brame

Mentions légales